Nettoyer... sans salir la planète 3/3

logo
  • 05/06/2022

La lessive : le sale et le propre

Nous avons tous nous critère objectifs ou subjectifs de rapport à la saleté

Des thèmes de réflexion fusent autour de ce sujet… Le pur / l’impur … la maladie / la santé … le bon /  le mal (bonnes et « mauvaises » bactéries, bonnes et « mauvaises » herbes…)

Pour aujourd’hui je propose 2 axes de réflexion. Quand est-il nécessaire de laver son linge ? Quelles matières choisir pour ses vêtements ?

 

Laver son linge

Evidemment on ne parle pas ici des sous-vêtements qui absorbent nos sécrétions naturelles et demandent un lavage soigneux et régulier.

Pour la majorité d’entre-nous, nos vêtements « du dessus » n’ont pas besoin d’être lavés après une journée d’utilisation (travail sédentaire par exemple).

Une petite tache peut être enlevée « à la main » : un peu d’eau et du savon, c’est tout simple.

Ne pas se précipiter sur votre machine à laver c’est aussi économiser de l’eau et de l’énergie. L’industrie du vêtement est déjà bien assez polluante comme ça !

La basse température en cycle court est souvent bien suffisante. Et si vous avez la place et le temps, laissez sécher à l’air libre ! Le sèche-linge est parfois pratique mais n’a jamais fait de bien ni aux vêtements, ni à la planète.

Sachez aussi que certaines matières gardent les mauvaises odeurs (synthétiques), alors que pour d’autres (laine), il suffit de les aérer. En effet, les cuticules qui constituent les fibres, s’ouvrent et se referment, laissant partir poussières et molécules odorantes.

 

Choisir son linge

Les tissus mixtes (ex : coton/ polyester).et synthétiques ont des caractéristiques techniques très intéressantes (résistance à l’abrasion à la déchirure, isolant, réfléchissant , adaptés à l’utilisation de substances dangereuses etc…).

Mais ces mélanges de fibres sont à réserver à des usages particuliers.

En effet, en dehors de leurs usages (professionnels, sportifs…), pour les vêtements classiques ils cumulent pas mal de points négatifs.

Les matières mixtes en fin de vie sont difficiles à recycler.

Les fibres synthétiques à force de frottements libèrent des microplastiques qui se retrouvent dans les océans et in-fine dans nos corps.

D’un coup ça fait réfléchir…

Le meilleur déchet étant celui qui n’a pas été créé, lorsque vous achetez un vêtement neuf ou d’occasion, privilégiez-le « 100% » (coton, lin, chanvre, laine, ortie…) : une fois dans le bac collecteur ils pourront facilement retrouver une nouvelle vie (comme isolant par exemple).

Se pose la question du recyclage : il va bien falloir redonner une vie à toutes ces matières plastiques créés et collectées. Certaines marques sont depuis pas mal de temps sur les « start in block ».

L’anglicisme « Slow Fashion » ne vous est pas inconnu…

D’autres marques misent sur les fringues « inusables », cotons triple retors de grande qualité, pièces intemporelles (qui ne se démoderont pas au bout de 6 mois) …les idées fusent !

 

Réparer, transformer ses vêtements

Si les jeux d’aiguilles ne vous tentent pas, il y a certainement près de chez vous une boutique de retouches.

On peut aussi trouver du plaisir à faire soi-même : coudre, repriser, teindre, filer, broder, emperler…Certains, certaines d’entre-nous savent faire, d’autres vont apprendre. Entre les boutiques physiques qui proposent des cours, les centre-sociaux, internet… Si vous vous sentez d’humeur créative et avez le goût de la découverte, vous allez vous régaler !

 

Et vous, c’est quoi votre fierté en matière de recyclage de vêtements ?

Nos produits

Nos produits

Découvrez nos produits

Copyright @2021 You'Nivers.